Calligraphie sur chocolat

Il y a prêt d’un an,  j’ai travaillé dans le cadre de l’abbaye de Bonneval sur un projet « Art et Entreprises » proposé par la CCI et l’association des Entreprises du Patrimoine Vivant.
J’ai choisi cette semaine de vous livrer les détails de la création de l’oeuvre réalisée pour l’occasion.

 

Le projet fut donc de réaliser deux tablettes de chocolat noir représentant des vitraux de Pierre Soulages sur lesquels se reflète le manuscrit de la chanson de Sainte Foy.

LUMIÈRE ET TÉNÈBRES

Le concept

Inspiré par le travail de Pierre Soulages, le noir était de circonstance.

Nous avons donc travaillé le chocolat noir.

Mais le noir ne se révèle à nos yeux ouverts que par le jeu de la lumière.

Et là où Pierre Soulages fut un grand metteur en scène des rayons lumineux, c’est bien dans le cadre de l’abbaye de Conques.

Chocolat noir et vitraux de Pierre Soulages donc.

Mais comment révéler la lumière sur la page noire d’une plaque de chocolat ?

Révélation et lumière, deux termes si proches l’un de l’autre et bien souvent corollaires du texte, du Verbe, ou du témoignage.

Nous avons alors imaginé que le manuscrit de la « Chanson de Ste Foy » exposé depuis prêt de 12 ans dans le cœur même de l’abbaye se reflètent dans les vitraux. Peut-être aboutirions-nous alors à une sorte d’évocation du célèbre Prologue de Jean : « Au commencement était le Verbe … et la lumière brille dans les ténèbres … »

sujet bien connu dans notre histoire de l’art.

Le projet fut donc de réaliser deux tablettes de chocolat noir représentant des vitraux de Pierre Soulages sur lesquels se reflète le manuscrit de la chanson de Sainte Foy.

Le projet fut donc de réaliser deux tablettes de chocolat noir représentant des vitraux de Pierre Soulages sur lesquels se reflète le manuscrit de la chanson de Sainte Foy.

La réalisation :
  • Fabrication de deux moules à tablettes en forme de vitraux. Après avoir sculpté une matrice, nous en faisons un moulage de plâtre qui est ensuite coulé dans du silicone qui, lui, devient notre moule.
  • Un minutieux travail infographique a permis d’intégrer une ligne du texte manuscrit calligraphié de la « Chanson de Ste Foy » entre chaque plomb des vitraux. Ce travail réalisé par Christine Hélène RAULT, est ensuite imprimé en effet miroir sur un support qui va être positionné au fond des moules.
  • Le chocolat est enfin coulé dans les moules de manière à ce qu’il s’imprègne du texte en filigrane.
  • Et pour finir un écrin est conçu dans le respect tant, de l’esprit monastique de l’abbaye Bonneval, que du travail de Pierre Soulages. Ce coffret contribue à la présentation des tablettes tout autant qu’à leur préservation.

 

L’art et l’entreprise :

L’Art est véhicule de tradition, de savoir faire, d’excellence, de maîtrise. 

Et  l’Art est tout autant vecteur de dépassement, d’originalité et d’innova-tion.

C’est par l’art que se révèle l’esprit, le style, l’identité des personnes autant que des peuples.

Esprit, style, identité : des matières impalpables et indicibles qu’il nous faut pourtant savoir saisir et maîtriser si l’on veut que l’entreprise ait du SENS et jouisse d’une économie profondément enracinée dans l’HUMAIN.